On The Road Again - Le portail des amoureux de la moto ancienne et classique Petites annonces
Les Forums Motos
Four-Fifty DOHC XS-650 La bielle de Cadix Z comme Zéphyr Kawasaki 900Z
 
Accueil

Présentation

 

Tout à commencé... il y a déjà longtemps, lorsque KAWASAKI, dans les années 70 avait décidé d’arrêter de construire des motos à moteur 2 temps pour répondre à l’évolution des normes américaines en termes d’émissions polluantes et sonores. Le bureau d’études qui planchait alors, dans le plus grand secret, sur un superbe moteur à quatre cylindres, quatre temps, de 750 cm3, ignorait que HONDA (qui jusqu’alors était le seul des quatre japonais à produire des 4 temps) faisait la même chose de son côté. Par contre HONDA… réussit à apprendre que son confrère et néanmoins concurrent KAWASAKI planchait sur le même concept que lui !

L’enjeu commercial était trop important pour se laisser doubler par la concurrence !

N’oublions pas qu’avant la sortie de la CB 750 Four HONDA les grosses motos excédaient rarement 500 cm3 (sauf peut-être sur des side-car d’avant guerre…) et qu’aucune moto à 4 cylindres, aussi puissante et aussi fiable n’avait été jamais produite en série.

HONDA mit donc les bouchées doubles pour terminer la mise au point de son prototype alors appelé CB 750 (le "Four" ne lui sera adjoint que sur les séries suivantes… et durera très longtemps sur les modèles HONDA !) La présentation de la CB 750 HONDA au salon du 2 roues en 1968 fit l’effet d’une bombe ! Du jamais vu : un superbe moteur à 4 cylindres, un démarreur électrique, un frein à disque et en prime 4 superbes échappements chromés qui montent vers le ciel… en laissant échapper un feulement rauque qui se transformait vite en une sonorité grave et envoûtante au gré de l’accélération... Génial, quoi ! Personne n’avait jamais vu  ni entendu quelque chose de semblable !

Il est que clair que chez KAWASAKI, au bureau d’étude on "l’avait plutôt amère et l’on souriait… jaune". Mais le tempérament japonais est connu pour son sang froid et sa légendaire volonté (opiniâtre si cela s’avère nécessaire). "…Même pas mal ! Allez, on retourne à la planche à dessin, les p’tits gars et on joue les Monsieur Plus". Si la cylindrée maxi autorisée au Japon est de 750 cm3 et bien… qu’à cela ne tienne ; à l’export nous allons produire une 900 cm3" (qui pour le marché intérieur fut limitée à 750… sauf pour la police Japonaise qui eut droit aux 900 !). C’est ainsi que KAWASAKI sut non seulement tirer profit des erreurs de jeunesse de la 750 HONDA lancée hâtivement, et en profita pour parachever ce qui fut une grande victoire commerciale ainsi qu’une revanche bien méritée. L’arrivée de la Z 900 KAWASAKI fut à son tour un évènement fantastique. Moteur superbement dessiné, doté de deux arbres à cames en tête, ce qui en affine à la fois l’esthétique et lui procure des performances fantastiques (pour l’époque) digne d’une véritable moto de course avec ses 82 chevaux (contre 67 puis 64 pour la 750 HONDA). Ces deux machines qui sont devenues mythiques ont écrit à elles deux les plus belles pages de la renaissance de la moto.  

 

Ensuite les machines qui ont été commercialisées se sont succédées les unes aux autres dans un courant de "normalisation" qui nous à fait connaître des évolutions parfois logiques, parfois déroutantes ou spectaculaires… mais rarement avec autant de d’émotion que la CB 750 HONDA et La 900 Z KAWASAKI. Peut-être que l’époque de laquelle elles sont issues y est pour quelque chose… très sûrement, d’ailleurs. Mais force est de reconnaître que la "4 pattes HONDA" et la "900 KAWA", comme on les surnommait à l’époque, ont à jamais marquées l’histoire de la moto et l’esprit des très nombreux motards… ou de leurs petits frères.

C’est pour cela qu’il y a déjà environ 15 ans, à la suite de quelques sondages dans la presse moto, afin de savoir ce que les motards attendaient comme nouvelles machines, KAWASAKI s’aperçut que bon nombre d’entre eux avaient la nostalgie de cette fabuleuse moto qu’était la 900 Z. Il fut donc décidé de ressortir une petite sœur lui ressemblant énormément en 750 cm3.
La KAWASAKI 750 Zephyr était née ! Cette initiative fut la première d’un nouveau type de motos : "les néo rétro".

Même si celle-ci fut d’abord équipée de jantes à bâtons comme c’était l’usage sur toutes les machines des années 90 et si les coloris proposés étaient unis, soit rouge, soit bleu nuit ou vert foncé ; la KAWASAKI 750 Zephyr fut très bien accueillie. Elle correspondait à un retour attendu par une catégorie de motards lassés de la surenchère technique et souhaitant retrouver des machines simples, faciles à vivre et agréables à regarder grâce à un look rétro qui rappelle tellement de bons souvenirs !

Et puis, à l’initiative d’un concessionnaire parisien qui avait rayonné les roues d’une 750 Zephyr et l’avait repeinte en orange et brun comme feu la KAWA 900 Z, l’idée fut reprise par KAWASAKI Japon qui modifia aussitôt son modèle à l’identique. Lui succéda ensuite un modèle bicolore en gris et noir, particulièrement réussi. KAWASAKI déclina même une version 1100 cm3 puis une 550 cm3 ainsi qu’une 400 cm, mais cette dernière ne sera pas importée en France. Et de toutes les Zephyr produites c’est bien la première qui a été lancée ; la 750 Zephyr, qui ressemble vraiment le plus fidèlement à sa sœur aînée la 900 Z.

HONDA et SUZUKI ont bien essayé ensuite, de lui emboîter le pas avec la Seven-fifty (mais celle-ci ne reprend de la CB 750 que l’un des surnoms de l’original et son look, même s’il est agréable ne reprend aucun trait de la" 4 pattes HONDA". Quand à la SUZUKI 750 Inazuma, certes un peu plus puissante et de formes classiques également réussies (ressemblant d’ailleurs beaucoup à la Zephyr) elle ne ressemble à aucune SUZUKI des seventies.

1997/1998 ; les dernières KAWASAKI 750 Zephyr sont vendues et l’aventure pourrait s’arrêter là car sa remplaçante la ZR7 reprend son excellent moteur mais adopte une esthétique plus moderne.

Mais vous n’avez pas rêvé… vous avez bien lu… "L’aventure pourrait s’arrêter là ! " Car elle ne s’arrête pas là ! Loin s’en faut : il suffit de surfer sur le net pour voir le nombre important de clubs dans le monde, dédiés à la 750 Zephyr et les nombreux fans inconditionnels de cette machine. 
           

Et s’il existe en Gaulle encore un seul petit bastion on l’on aime et ou l’on continuera à faire vivre la 750 Zephyr KAWASAKI et par là même occasion l’esprit de la 900 Z, et bien… ce sera au club Z comme Zephyr ! Non, mais !...

 La réclame KAWASAKI qui à l’époque (en 1995) avait ressorti la Zephyr 750 en version "Vintage/Classique" dans sa deuxième version (roues à rayons) montre les coloris orange/brun et noir/gris. Nous étions plusieurs fans de cette moto à trouver dommage que KAWASAKI n’ait pas également ressorti une version jaune/bronze qui fut aussi un des coloris des premières versions de 900 Z.

C’est pourquoi nous sommes quelques acharnés à avoir fait des recherches de teintes (quitte à les moderniser un peu) et nous sommes à même, aujourd’hui, de proposer à ceux qui le souhaitent ; de continuer à rouler avec cette excellente moto pendant de nombreuses années encore.

 

 

 

Que de rêves de gosses assouvis et de bons souvenirs en perspective !!!

 

Jean-Louis Gayot, pour le site des p.p.p.l.m.q.s.d.u.z.q.v.d.z.*                        

... ZcommeZEPHYR !   

 

 

(* Potes Passionnés Par La Moto, Qui Signent DUn Z Qui Veut Dire ZEPHYR... Si, si !)